Déficit de distribution

Les valeurs de la vente au détail de médicaments sur ordonnance ont continué à baisser, les nouvelles données de l’industrie confirment.

Le dernier rapport de la société d’information commerciale NostraData montre que les quantités de distribution statiques étaient statiques en 2014 par rapport à l’année précédente.

La valeur de gros réelle a diminué en 2014, passant d’un peu plus de 8 milliards de dollars à 7,7 milliards de dollars.

De plus, la valeur de gros est en baisse pour le premier semestre de 2015. La valeur cumulative de l’année a diminué de 4,1% et le volume a augmenté de 1% à la fin de juin.

Mike da Gama, directeur de NostraData, dit que les quantités distribuées sont stables d’année en année et “ont été pour quelques années, maintenant”.

Il attribue la baisse des valeurs de gros à la réforme du PBS et à la divulgation accélérée des prix.

“Cela se traduit par un prix plus bas à la pharmacie pour beaucoup de médicaments traditionnellement chers tels que les statines et les IPP”.

M antidépresseur. da Gama affirme que les données soulignent le besoin de «fournir plus de services aux consommateurs / patients, une plus grande conscience de l’impact de la conversion générique et de la fidélité, un désir de trouver une bannière ou un groupe d’achat qui aide à maximiser le pouvoir d’achat. besoin d’une meilleure information qui aidera les pharmacies à déterminer les mesures à prendre et la nécessité de prendre davantage de décisions fondées sur les données.

Le top 10 des produits performants (basé sur l’augmentation de la valeur par rapport à l’année dernière)

Nexium continue à perdre des parts de marché et la glissade s’accélère avec l’introduction d’Apotex à la concurrence.

Spiriva continue de perdre son emprise sur le marché de la MPOC pour les nouveaux arrivants