Interactivité et apprentissage des cas

Le volume de réponse en ligne à ce rapport de cas interactif a été décevant.1 Cela m’a incité à réfléchir sur la nature de l’interactivité en ligne l’apprentissage et l’apprentissage en général. L’engagement et la participation des apprenants aux activités d’apprentissage éducatif sont largement acceptés pour améliorer leur apprentissage. Il y a aussi des preuves que dans les activités de groupe, l’apprentissage pour les pairs est amélioré par la participation des autres. Donc, si l’interactivité est bénéfique, comment encourageons-nous cette participation, qu’il s’agisse de cas publiés, de matériel sur un site Web, de conférences en direct, de visites en salle ou d’enseignement en clinique? Dans cette série, par exemple, nous avons vu des médecins s’engager cognitivement à plusieurs niveaux (encadré). La discussion informelle suggère que pour chaque personne qui dépose une réponse rapide, beaucoup d’autres s’engagent dans le matériel et réfléchissent dessus, mais n’interagissent pas publiquement. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, allant de la réticence et de la peur de paraître stupide au manque de temps ou d’opportunité. Il y a de la place pour la recherche ici, car les cas qui provoquent un grand volume de réponse semblent montrer beaucoup d’apprentissage actif, et vos commentaires seraient les bienvenus.