NICE et ses jugements de valeur

Editor — L’Institut national d’excellence clinique (NICE) vise les normes de soins les plus élevées possibles.1 Le fondement de ses conseils est la preuve publiée de avantages du traitement (principalement des produits pharmaceutiques). Dans le rapport accepté en mai, l’examen des questions de sécurité axées sur les procédures chirurgicales et diagnostiques invasives, et le “ jugement ” En termes économiques, il est important de distinguer entre le risque réel (calculable et potentiellement gérable) et l’incertitude, où le jugement des coûts est purement subjectif. En juillet, le nouveau directeur de la recherche du service de santé et le développement a annoncé un prochain programme national de recherche sur le traitement de la toxicomanie chez les enfants. Compte tenu des conséquences néfastes graves et assez courantes des traitements pédiatriques signalés 3, une réévaluation fondamentale des interventions en matière de santé infantile est justifiée. Les effets indésirables ou les interactions médicamenteuses entre les traitements médicamenteux nouveaux et existants sont incertains pour les soins aux enfants âgés de 0 à 16 ans.NICE a jusqu’ici cherché à juger le meilleur traitement (singulier), mais dans une interaction incertaine entre le médecin et l’enfant, l’identification simultanée de “ assez bon ” traitements de deuxième ligne qui peuvent doubler pour le “ le meilleur ” traitement lorsque la sécurité d’un enfant peut empêcher l’utilisation de la drogue la plus rentable peut faire du bon sens économique titre. Ce “ assez bon pour certains enfants ” La norme n’est actuellement pas dans l’expertise des autorités compétentes, mais elle pourrait devenir une caractéristique de l’expertise de NICE. En l’absence de solutions de traitement sûres, les coûts à long terme pour certains enfants et familles (et le service de santé) des réactions indésirables pourraient être lourd. Pour les soins de santé pour adultes, le fardeau des effets indésirables est de 6,5% des hospitalisations.4 Pour le traitement de la toxicomanie chez l’enfant, quelles seront nos options? Options | Figure 1