Obama élargit l’accès à la recherche financée par le gouvernement

La Maison Blanche a annoncé qu’elle élargit l’accès du public à la recherche financée par le gouvernement fédéral. Dans un mémorandum publié la semaine dernière, le directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique, John Holdren, a dirigé les agences fédérales qui dépensent plus de 100 millions de dollars. # x000a3; 66m; € 76m) par an en recherche et développement afin d’élaborer des plans visant à rendre les résultats publiés de la recherche financée par le gouvernement fédéral accessibles au public dans l’année suivant leur publication1. pour et gérer les données numériques résultant de la recherche scientifique financée par le fédéral. Il est venu en partie en réponse aux 65   000 personnes qui ont récemment signé un “ Nous le peuple ” pétition demandant un accès élargi du public aux résultats de la recherche qui est financé par le contribuable.En lançant le mémorandum Holdren directement adressé la pétition. Il a dit, “ L’administration Obama est d’accord que les citoyens méritent un accès facile aux résultats de la recherche que leurs impôts ont payé. Votre pétition a été importante pour nos discussions sur ce problème. ” Il a ajouté que la politique fournissait la flexibilité “ de faire des changements dans le futur en fonction de l’expérience et des preuves. ” “ , les agences ont été invitées à utiliser une période d’embargo de 12 mois comme guide pour développer leurs politiques, mais aussi pour fournir un mécanisme permettant aux parties prenantes de demander à l’agence de changer cette période, ” il a dit. Le mémorandum énonce une liste d’exigences pour toutes les agences de recherche financées par des fonds publics. Parmi ses instructions, elle exige que tous les plans d’agence comprennent: Une stratégie pour maximiser l’utilisation des archives existantes, le cas échéant, et favoriser les partenariats public-privé avec les revues scientifiques qui sont pertinentes pour l’agence. • Une approche pour optimiser les fonctionnalités de recherche, d’archivage et de diffusion qui encourage l’innovation dans l’accessibilité et l’interopérabilité. Les agences ont eu six mois pour soumettre un plan conforme aux spécifications. du mémorandum.