“ Right to die & | x0201d

| Editor &#x02014 Le tollé prévisible sur l’éditorial de Grayling sur le “ le droit de mourir ” Le concept de droit de mourir est clairement en accord avec l’obsession actuelle de l’autonomie en vogue dans l’éthique médicale britannique. Réponses reprenant les objections chrétiennes à toute atteinte perçue au droit à la vie, et objections de la part de Les médecins sur l’absence de différence morale entre l’omission et la commission étant secondaires aux effets sur l’agenda moral, ne sont pas fondamentaux pour la question, bien que les deux soient des opinions que je partage. Je crois qu’une réfutation éthique plus rigoureuse se trouve dans notre culture basée sur les droits. Remplacement du terme “ droit ” par le terme “ devoir ” concentre le débat. Une fois les premiers problèmes réactionnaires explorés, comme dans l’article de Hardwig2, nous pouvons, en accord avec notre société humaine interdépendante, permettre à chacun de se préparer à la meilleure mort possible avec le soutien approprié des soins palliatifs romarin.