Stage de formation «dépassé»: étude

Les modèles actuels de formation interne ne répondent plus aux besoins et aux attentes des diplômés en pharmacie, révèle une nouvelle étude.

Les chercheurs ont rapporté que de nombreux diplômés sud-australiens étaient insatisfaits de leurs stages en raison d’un «décalage entre les attentes de développement des compétences dans tous les domaines de la pratique professionnelle et les expériences réelles étant fortement axées sur l’approvisionnement basé sur l’offre».

Les résultats d’un sondage mené auprès de stagiaires ont révélé que 45% d’entre eux voulaient faire autre chose que d’être pharmacien praticien, tandis que 50% d’entre eux se disaient indécis quant à leur avenir, vers la fin de leur année de pré-inscription. .

Les auteurs ont déclaré que les diplômés qui ont fait leur stage dans le secteur des pharmacies communautaires avaient exprimé l’avis que «être un singe à temps plein peut devenir ennuyeux et non stimulant».

La recherche a trouvé un décalage entre les attentes des stagiaires quant à ce pour quoi ils se préparent et les expériences réelles qu’ils ont vécues, avec ceux qui ont fait leur pré-inscription dans la communauté en déclarant qu’ils n’étaient pas préparés à travailler comme pharmacien accrédité ou le cadre de l’hôpital. Alors que ceux qui ont été formés dans les pharmacies hospitalières ont déclaré être sous-préparés pour les activités de distribution.

“Les résultats suggèrent que les caractéristiques de l’environnement auxquelles ces pharmaciens stagiaires ont été exposés pendant leur stage ne répondent plus aux besoins et aux attentes de ces diplômés en pharmacie compétents et compétents”, ont déclaré les auteurs.

«Le modèle de stage actuel, dans lequel le stagiaire reçoit un salaire et est donc lié à ce site pour l’ensemble de son année de stage, n’est plus à jour.