Une enquête sur la mort d’un garçon suite à une maladie induite recommande le renforcement des règles de protection de l’enfant

Des améliorations importantes des procédures de protection de l’enfant sont nécessaires pour éviter que les enfants le filet, une enquête sur la mort d’un garçon de 7 ans de maladie induite a conclu la semaine dernière phlébite. L’examen du cas de Michael Dickinson semble être la première enquête détaillée en Grande-Bretagne d’un décès par syndrome de Munchausen par procuration, officiellement maladie fabriquée ou induite. Compte tenu de la controverse entourant le diagnostic, dont certains commentateurs des médias contestent l’existence, le rapport a été étonnamment peu médiatisé. L’étude de cas a été réalisée par des membres du comité interinstitutionnel de protection de l’enfance de Cumbria, présidé par Robert Postlethwaite, néphrologue pédiatre Royal Manchester Children’s Hospital et coéditeur d’un livre sur la maltraitance par le syndrome de Munchausen par procuration. L’examen a révélé des échecs dans la communication entre les différents organismes responsables de la protection des enfants, avec pour résultat que personne n’a vu l’image complète. 1Michelle Dickinson purge une peine de 16 ans pour la cruauté envers les enfantsCrédit: PHIL NOBLE / PA